Flinke Hände, flinke Füsse

Publié le par Eine Kuh in Germanie


Un article entièrement consacré à la musique scoute allemande, non, non, ne me remerciez pas.
J'ai donc entamé l'article, comme il se doit, par l'hymne scout (de par ailleurs absoluement impossible à trouver en version correcte, et c'est dommage, c'est une chanson sympa).
D'une main alerte, d'un pied alerte, allons explorer cet univers musical qui fleure bon les indiens, les cow-boys, les pirates et les matelots (et oui, c'est pareil qu'en France).

Avec pour commencer le Hugues Aufray national, celui sans qui un camp scout ne serait pas un camp scout, j'ai nommé Heino !
Et non, ne zappez pas cette vidéo, il faut avoir vu ça une fois dans sa vie pour le croire :

Je ne sais pas qui est le plus beau, du chanteur ou du public... Mais je m'égare.
Outre que Heino est parfaitement ridicule, ses chansons sont assez marrantes à chanter avec des enfants, et avant de l'avoir vu j'appréciais même un peu. Bon, heu... sa voix elle est bien quand même.

Le style Heidi-tralalahihu peut finir par lasser au bout d'un moment (si, si), alors je vous offre une reprise de ma chanson préférée de Heino, "Wir lieben die Stürmen" ("Nous aimons les tempêtes", une chanson de pirates, vous l'aurez deviné).


Allez, promis, j'arrête avec Heino.

Passons au Hit Parade des chansons que mes Pfadis adorent (mais je vous préviens, mes Pfadis aiment les trucs lents et mélancoliques). Du moins pour les rares d'entre elles que j'ai réussi à trouver. L'univers musical scout est très mal représenté sur Youtube, c'est un scandale.

"Roter Mond" ("Lune rouge"), une chanson sur laquelle il est difficile de ne pas craquer :


D'un chanteur lui aussi pas mal représenté dans les carnets de chants, Reinhard Mey, voici "Über den Wolken" ("Par dessus les nuages").


Et pour finir sur le Hit Parade des Pfadis, une chanson par très très typiquement allemande, faut bien l'avouer, mais les filles l'adore et la chantent tout la journée. D'ailleurs, je crois vous l'avoir dit, le scoutusme allemand est très ouvert à l'international, et on trouve énormement de chants en anglais, que les jeunes chantent volontiers et connaissent aussi bien que les allemandes, ainsi que pas mal en italien, et même une en français (oui, on m'a fait chanter "Au Clair de la Lune", génial, c'était bien la peine de prendre des 13-16 ans...).
"Dona Dona"


Passons à mon Top 50 perso à moi que j'ai.

Je passe bien évidement sur Die Ärzte, pour pas avoir l'air de me répéter.
Mais bon, je note que Schlaflied (l'histoire dégueulasse avec le monstre qui découpe en morceau le gamin) figure au répertoire, et que les jeunes la connaissent très bien.

Mon gros coup de coeur va pour une chanson super drôle, d'un groupe dont j'avais déjà entendu parler : Die Prinzen. La chanson s'appelle "Mein Fahrrad" ("Mon vélo"), une chanson d'amour d'un anti-automobiliste pour son vélo.

Je pense être enfin bien arrivée à la maîtriser, au prochain feu de camp, je l'apprends aux jeunes.

Une chanson qui a son pesant d'année derrière elle, un peu dans le style des Frères Jacques, j'adore :
"Wochenend und Sonnenschein" ("C'est le week-end et le soleil brille") dont vous n'avez droit qu'au refrain

Les chanteurs s'appellent les Comedian Harmonists et ont un superbe répertoire qui vaut le détour.

Le style cow-boy commence à vous manquer ?
Qu'à cela ne tienne, je vous propose une superbe chanson à la Graeme Allwright, "Heute hier, morgen dort" ("Aujourd'hui ici, demain là-bas").

Une fois n'est pas coutume, je mets un cover, parce que je trouve que le gars qui l'a fait n'est pas qu'à moitié bon...

Publié dans Général - musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Winnie 17/12/2007 22:15

Puis il est plutôt beau le monsieur qui reprend la dernière chanson.

C'est la première fois que je trouve l'allemand sexy *_*

Eine Kuh in Germanie 22/01/2008 18:21

Oui, dommage, il ne chante qu'en anglais sinon...

Winnie 17/12/2007 21:57

Et d'abord "Dona Dona" existe en français chantée par Claude François
Tiens en faisant des recherches, j'ai découvert qu'il s'agit d'une chanson yiddish comparant le fait d'amener un petit veau à l'abbatoir à la Shoah. (et je me pose de graves questions sur la faculté de Claude François de comprendre l'anglais !)