C'est vraiment pas de bol

Publié le par Eine Kuh in Germanie

Y'a des semaines, comme ça, où on s'ennuie à mourir. Et il y en a d'autres où on a rien le temps de faire, c'est déprimant.

Aujourd'hui, c'est le dernier jour de la Fashion Week à Berlin. J'ai déjà raté le défilé d'Hugo Boss samedi dernier. Il paraît que c'était génial. Karoline Herfurth était là, ainsi que Naomie Campbell, dont tout le monde ne fait que parler en ce moment, j'ai pas suivis pourquoi. Mercredi, c'était le défilé de Michael Michalsky, le "Ralph Laurens de Berlin". Demain c'est déjà fini, et je n'ai rien pu voir.
Déprimant je vous dis.

Mais déjà, dès lundi, l'euphorie reprend, puisque nous serons Rosenmontag et que le Carnaval va commencer en grande fanfare. Stephan et Michi veulent m'emmener dans Berlin après la réunion avec les Pfadis. Pour ma part, j'aurai préparé la "französische Minute", à savoir des crêpes pour 15 personnes. Bref, je sais ce que je vai faire de ma journée de lundi. Mardi, bien sûr, c'est Mardi gras, et si ici on ne mange pas de crêpes, le Carnaval bat son plein quand même.
Heureusement le mercredi des cendres arrivera juste après. Faudra bien passer faire un tour à la messe, mais ouf, on va pouvoir souffler.

Sauf que sauf que...

Dès mardi, en plein Carnaval donc, les places pour les Berlinales seront mises en vente. Les Berlinales qui commencent jeudi, deux jours plus tard. Le coeur des Berlinales, ça sera le Sony Center à Potsdamerplatz. J'y étais justement pour la première fois il y a trois jourspour une réunion des chefs scouts.
SonyCenter.jpg
SonyCenter2.jpg
SonyCenter3.jpg
Bref, c'est très joli. C'est donc au Sony Center qu'il faudra se battre pour obtenir des places, qu'il faudra se battre pour approcher les stars. Il va y'avoir du sang sur les murs du Sony Center.
Le plus dur, c'est de savoir quel film aller voir. L'option "orgie de films" peut être tentante, mais les places sont toutes à 7 euros, c'est abusé cher. Et je ne connais à peu près aucun des réalisateurs. Mais j'en reparlerai sûrement.

Là vous allez dire que de quoi je me plainds, que je suis dans la ville où tout se passe, et qu'en plus les évènements ne se chevauchent pas, que je vais pouvoir m'amuser comme une folle pendant les deux semaines qui viennent.

Ben sauf que sauf que...

Le premier semestre à la fac ne s'est pas terminé en janvier comme en France, mais se terminera le 15 février. Nous sommes donc dans la dernière ligne droite avant la fin du semestre. J'avais hier une version sur table. L'examen de traduction n'a pas vraiment posé de problème, encore moins celui qui aura lieu le 13 (du thème, ça ne compte même pas dans ma moyenne). Là où ça va faire mal, c'est que j'ai merdredi prochain mon examen de veux-haut-allemand. LE stress super-gigantissime. Suivi le lendemain par un exposé de morpho, et il est bien connu que les exposés me décontractent particulièrement des semaines à l'avance.

Quelle horreur, il va falloir ménager la chèvre et le choux...
Je sens que je vais être frustrée moi la semaine prochaine...

Publié dans Berlin - Mitte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article