Freie Universität

Publié le par Eine Kuh in Germanie

La FU, comme on l'appelle ici, est tellement immense qu'elle est déservie par tout un trafic de transports publics. Une ligne de métro la traverse du nord au sud, et deux lignes de bus, X11 et X83, déservent l'axe est-ouest (respectivement sud et nord).



La FU comence... en bas de chez moi. Ou presque.
Ce n'est pas une blague. Car si je dois pour ma part prendre le bus ou le vélo pour me rendre à mes cours, à ce même arrêt de bus, mon point de départ, est le point d'arrivée d'une mare d'étudiants en théâtre (tant mieux, ça fait plus de place dans le bus) dont les locaux se trouvent juste ici, à la limite entre Dahlem et Steglitz.


J'en ai déduit que la frontière qui détermine le passage du monde normal au royaume des étudiants était la Brentanostrasse.

J'espère que vous vous souvenez qui est Brentano ?
Son copan Arnim n'est pas loin d'ailleurs.


Mais, permettez-moi de vous inviter à nous promener à pied à travers la faculté. Il fait beau, et vous allez voir, la promenade est moins que désagréable.

La Brentanostrasse traversée, regrdez autour de vous. N'avez vous pas envie d'aller sonner à la porte de cette petite maison pour demander votre chemin à la charmante madame qui doit y faire la cuisine ?

Gardez-vous en bien, car vous risquer de déranger une secrétaire fort occupée et de vous faire rabrouer par un professeur dont vous venez de briser la concentration. Car vous alliez entrer sans vous en rendre compte dans l'Institut de Physiologie animale de la FU (ici, les UFR s'appelle "Institut").

Cet institut n'est bien sûr qu'un exemple parmi des dizaines de maisonnettes de part et d'autre de la rue. J'avoue que la première fois, je les ai dépassées sans y prêter attention et en cherchant désespérement autour de moi où pouvait bien se trouver cette fac, à laquelle d'après mon plan j'étais déjà arrivée. Peut-être un peu plus loin ?
Marchons quelques inutes.
Enfin, premier bâtiment imposant sur votre passage.

Mais il s'agit d'un... musée. Le musée botanique. Ce qui n'a rien d'étonnant, puisque vous êtes depuis bientôt dix minutes sans le savoir au milieu des bâtiments réservés aux sciences naturelles en tous genres.

Juste à côté se trouve le jardin botanique, qui promet une belle promenade en ce joli début de printemps.

Nous poursuivons notre promenade. Enfin un bâtiment avec inscrit en gros "Freie Universität Berlin" sur la façade. Nous devons donc être arrivés.

Et bien point du tout mes chers. Nous ne sommes qu'à l'Institut de Physiologie des plantes et de microbiologie. Et oui, ils ont besoin d'un grand bâtiment pour ça.

Vous pouvez donc continuer votre chemin. Nous passerons les innombrables petites maisonnettes pour nous arrêter devant cet imposant... quoi ? château ?

C'est l'institut national de recherche sur la culture des plantes (avec un joli petit aigle pour vous avertir que c'est très très important).

Vous avez déjà passé deux arrêts de bus, quand enfin...

Notez au passage que notre périple nous conduira à ce qui est intitulé "Silberlaube", MON bâtiment.
Nous sommes sur le bon chemin, nous pouvons continuer.

C'est sans doute un prof de biologie dentaire qui ne perd pas le nord qui a ouvert cette charmante petite clinique dentaire :


Puisque nous passons justement devant, je vous présente le bâtiment tristounet dans lequel je fais de la danse du ventre.

Une madame opiniatre essaye de nous vendre en nous aveuglant de ses pancartes orange des asperges.
En vous dirigeant vers les vestiaires, une pancarte vous averti de vous méfier des abeilles.
Les ruches ne sont en effet pas loin.
Qu'est-ce que c'est que cette fac ?

Mais poursuivons.

heu...
Non, non, vous ne vous êtes pas trompés de chemin. Vous venez d'arriver au centre de Dahlem, le village-fac. Il y a donc toute une foule de petits commerces, marchands de glace, auto-école et bouquinistes. Vous êtes en quelque sorte à Saint Michel (en plus verdoant tout de même).
Vous y trouvez donc un supermarché,

... notre restaurant fétiche avec papa et maman, "Chez Luise",

... et bien sûr au coeur du village, comme il se doit, l'église :

Et vous êtes donc enfin arrivés au centre administratif de la fac.

Le bâtiment le plus symbolique pour les étudiants : le centre de sport. Il nous accueille lorsque nous descendons du bus ou que nous sortons de métro, carrefour donc des transports public. C'est aussi là que les deux principales pistes cyclables se croisent. En bref, sur la petite place, il y a un va et vient ininterrompu du matin au soir, c'est un bazar de piétons, d'autos, de cyclistes, de lycéens, de gamins de primaire (il y a une école juste à côté, et ils semblent dépendre aux aussi du centre de sport.
J'adore cette petite place. On ne peut pas manquer de s'y faire aborder par un jeune commerce qui gagne son pain en faisant la promo des journaux et de leur offre "spécial étudiant". Les petites huttes de marchands de kebab y font fortune, et en ce moment il y neige en permanence des pétales de cerisiers.

Le vrai centre administratif se trouve juste là, un peu à l'écart :

Mais il est tout petit, à moitié caché par des arbres, et encore heureux parce qu'il est franchement laid.
(Une fac qui accorde plus de surface au sol à la recherche en macrobiologie qu'à son administration... vous y croyez, vous ?)

Encore un peu plus loin, encore un musée.
C'est un trois en un. Le musée éthnologique, le musée pour la culture asiatique et le musée des cultures européennes. Rien que ça.

Mais poursuivons notre chemin, on va finir par arriver en retard en cours.
Nous passons dans un joli petit chemin plein d'arbres.
Si vous continuez tout droit, vous arriverez, entre autre, au bureau Erasmus.
Non, non, ce n'est pas la forêt.

Si vous prenez à gauche, c'est à peine mieux, mais vous arriverez enfin au Silberlaube.
Le tout petit truc blanc au fond de la rue, c'est MON bâtiment.

En chemin, ne manquez pas...
... l'Institut d'Achéologie classique (me demandez pas, je sais pas ce que c'est)...
... et le choupignon Institut pour la qualité de l'école à Berlin et dans le Brandenburg (oui, il y a un UFR pour ça...).

Et nous voici arrivés. Au Silberlaube.

Publié dans Berlin - Dahlem

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article